Jacques Chiasson

Jacques, l’idéateur de ce projet, c’est le gars qui «aurait voulu être un artiste». Mais la vie l’a amené ailleurs: il a été informaticien-développeur-formateur-traducteur-rédacteur technique-testeur… Il gratte la guitare depuis l’adolescence et a composé quelques chansons. Auteur, il a publié «Lettres d’amour d’un soldat acadien» (Éditions de la francophonie). Avec le Tourneur de l’Anse, il réalise son rêve: s’entourer d’artistes, de créateurs, les aider à faire ce qu’ils font de mieux, c’est-à-dire créer et se produire sur scène.

 

Pierre Jean

Pierre Jean est originaire de Trois-Rivières. Il aime lui aussi gratter la guitare de temps en temps. Lorsqu’il était ado, avec Jacques, il écumait les bars à chansonniers pour récupérer les accords et les paroles de leurs chansons. Internet n’existait pas, à l’époque. Il a même eu le projet d’acheter une boîte à chansons. Qui sait où serait Pierre si Revenu Canada ne l’avait pas recruté…

Le duo de tourneurs

Jacques et Pierre sont de vieux « potes » de l’époque du cégep à Trois-Rivières. La vie les a éloignés pour, plus tard, les rapprocher quand le projet de Jacques s’est mis à titiller Pierre.

C’est lors de nombreuses rencontres Skype les reliant de Québec à Orléans près d’Ottawa que les deux comparses ont peaufiné leur plan d’affaires, la vision de l’entreprise et l’énoncé de mission, sans oublier le logo.